Archives

 

 La Lettre de L'Agora, Vol. 11 no 2, 30 octobre 2018

Vol. 11 No 2 Ô canadis !, Québec : monarchie ou république ?, éco-nationalisme, la ville

Chers amis, chers lecteurs,

Vous avez cru en notre volonté d’assurer la pérennité de notre œuvre, d’où votre générosité jusqu’à ce jour. Vos dons et vos conseils sont plus nécessaires que jamais car nous entrons dans l’étape décisive de la relève.

Il y a vingt ans, nous prenions la décision de poursuivre notre œuvre sous la forme d’une encyclopédie en ligne plutôt que sur papier. Ce choix réaliste comportait un part de rêve, celui de jeter les bases d’une œuvre que de nouvelles équipes pourraient mettre à jour et compléter librement en en respectant l’esprit et en conservant les textes originaux. Nous n’avons pas renoncé à ce rêve qui a le mérite de transformer une technologie de l’instantané en une autre de longue durée, celui aussi de rapprocher entre elles les générations d’un peuple ayant comme devise Je me souviens. Comme de nombreux amis nous l’ont donné à entendre, il fallait d’abord expliciter le sens de l’œuvre en cause, ce à quoi je me suis employé au cours des derniers mois en écrivant un livre provisoirement intitulé Le fil conducteur de l’Encyclopédie de l’Agora. Nous en donnons l’avant-propos et la conclusion dans la présente lettre.

Et nous entrons immédiatement dans la première phase de la relève, laquelle consistera à donner des droits d’édition à de nouveaux contributeurs bénévoles et à recruter des réviseurs également bénévoles. Le droit d’édition consiste pour un auteur à publier des documents sur l’un ou l’autre de nos sites sans avoir à obtenir l’autorisation de la direction. J.D.

Appel aux dons

Plus que jamais nous avons besoin du soutien financier de nos lecteurs et amis pour continuer de naviguer en haute mer.

Table des matières

Appel aux dons - La campagne 2018-2019

Actualité

Ville

Histoire

Santé

Revues

Les îlots de l'Agora

Appel aux dons - La campagne 2018-2019

Campagne 2018-2019

Pour faire un don

Nos objectifs.

Twitter: nous avons atteint, fin octobre, les 1780 abonnés à notre compte.

Nous vous invitons à prendre connaissance de notre choix de nouvelles du jour et à vous abonner à notre compte Twitter.

Merci à Stéphane Stapinsky qui accomplit cette tâche si nécessaire.


Abonnement

Vous avez reçu cette lettre d'un ami ?  Cliquez ici pour vous y abonner et pour trouver les archives de la Lettre

De nombreux bénévoles participent à cette Lettre. Complétez leur générosité par un don. Sur les sites commerciaux, le téléchargement de plusieurs de nos documents pourrait coûter jusqu’à 20 $ pièce. Nous vous en offrons plus d'une vingtaine dans cette Lettre, dans un ensemble cohérent qui ajoute à leur sens.

Dons, par Internet ou par la poste

__________________________________________________________________________________ 

Actualité

Le fil conducteur de l’Encyclopédie de l’Agora - Avant-propos d'un livre de Jacques Dufresne en voie d’achèvement

Qui sont ces téméraires du savoir dont les sujets d’étude passent rapidement de l’anthropologie médicale à l’éducation, puis au droit, puis au rapport de l’homme et de l’animal, etc.? Qui sont ces inclassables, écrivains et entrepreneurs, ne séparant jamais la pensée de l’action, organisant, dans des lieux inspirants, des colloques à la fois savants et vivants? Quel est leur fil conducteur, jusqu’à quelle jeunesse faut-il remonter pour en repérer l’origine, à l’occasion de quelles rencontres et de quels événements ce fil s’est-il précisé? Voilà les questions auxquelles ce livre doit répondre.

Abolir le serment d'allégeance dans un empire, par Marc Chevier

L’abolition du serment d’allégeance n’éliminera pas pour autant la monarchie au Québec. Toutes ses institutions et ses symboles, ainsi que toutes les contraintes qu’elle fait peser sur l’économie des pouvoirs, en seront préservés. Pour faire la république, il faut envisager une refondation du pouvoir d’État dans son ensemble.Dans son récent ouvrage, le juriste André Binette est revenu à la charge avec l’idée, que j’avais moi-même longuement développée en 2012 , que le Québec pourrait dans le cadre canadien former une république, sans attendre que le reste du Canada songe lui-même à se républicaniser.

Un républicain dans le siècle. André Laurendeau et l'idéal de la république, par Marc Chevrier

Au cours de ce siècle, il s'est trouvé peu d'intellectuels pour observer d'abord, puis dénoncer ensuite, l'anomalie canadienne. Soudain, en 1948, quelques-uns embouchèrent la trompette de la république. Au mois d'octobre de cette année, plusieurs intellectuels québécois, dont Gérard Filion, André Laurendeau et François-Albert Angers, publièrent dans L'Action nationale une série de textes sur l'idée de la République du Canada. 

Cannabis : la rectitude tranquillisante, par Jacques Dufresne

Jour J de la légalisation du cannabis au Canada, le 17 octobre 2018 : grand jour pour les experts de tous horizons. Tous corrects, efficaces, compétents ! Sous l’œil froidement cupide du Big Brother étatique. Et personne, absolument personne, pour soulever la question cruciale du meilleur usage possible de la liberté dans les circonstances, du moins pour les jeunes : l’abstention par la maîtrise de soi ou le report du désir sur des euphories plus autonomes, celles par exemple que procurent la course à pied ou à vélo. Mon seul moment de joie depuis le début de la déferlante médiatique me fut donné par une adolescente qui eut le courage d’avouer qu’elle n’avait pas besoin de cette substance pour laisser sourire la vie en elle.

Le début d’une lente réconciliation par Alexandre Poulin et Jérôme Blanchet-Gravel

L’arrivée au pouvoir de la Coalition avenir Québec permettra aux Québécois de renouer avec eux-mêmes. Ce n’est ni l’expression d’une fatigue ni la preuve d’un soi-disant repli xénophobe. La « vague » qui est sur toutes les lèvres représente le début d’une synthèse historique, et l’ampleur de la victoire confirme l’aspiration de la société québécoise à la continuité de son histoire.

L'éco-nationalisme, par Jacques Dufresne

Le nationalisme est souvent synonyme d’isolement et de repli sur soi. Il prend un tout autre sens quand l’écologie devient sa dimension dominante. Ce pourrait être le cas au Québec comme partout où le territoire d’une nation est en lui-même une invitation à la solidarité dans des actions de protection de la nature locale. Ces actions ayant une portée planétaire, ce resserrement sur soi n’est pas un repli mais une ouverture. Penser et agir localement, c’est alors penser et agir globalement.

La préhistoire de la CAQ - Le Groupe Réflexion Québec (1992-1993), par Jacques Dufresne

Voici un document qui a marqué la préhistoire de la CAQ (Coalition Avenir Québec) au pouvoir à Québec depuis le 1er octobre 2018. Il s’agit d’un programme non partisan qui pourrait encore inspirer un parti appelé Coalition qui s’est montré ouvert aux bonnes idées des autres partis. On notera l’importance accordée à l’histoire dans le rapport du comité sur l’identité dont le président était le politologue Alain-G. Gagnon.

L'histoire de la CAQ - Le Groupe Avenir Québec (2009)

Désireux de donner suite aux travaux du Groupe Réflexion Québec, Jean Allaire créa 16 ans plus tard, en 2009, un oganisme au nom prometteur, le Groupe Avenir Québec. Voici un résumé des travaux de ce groupe précédé d'une préface de Jean Allaire.

Mécanique de la stigmatisation du migrant, par Pierre-Jean Dessertine

En cause, le déclassement et la rumeur. Les déclassés de la mondialisation devraient entrer en contact avec ces « migrants » que la rumeur incrimine. Ils seraient étonnés de découvrir combien ils sont proches d’eux dans le plus essentiel – la tonalité affective de leur vécu : être malmené, rejeté, par un système social qui développe la logique d’une compétition où il y a de moins en moins de gagnants (mais qui gagnent de plus en plus) et de plus en plus de perdants. 

Discours haineux et techniques d’avilissement, par Jacques Dufresne

Dans Les hommes contre l’humain (1951), un livre qu’il faudrait, en ces temps de haine, rééditer, le philosophe Gabriel Marcel, dans le but de prévenir des horreurs comme celles des camps de la mort, a dénoncé cet esprit d’abstraction qu’il voit à l’origine de ce qu’il appelle techniques d’avilissement.

Les cégeps et la vie intellectuelle au Québec

En marge du cinquantième anniversaire de cette institution. N'eût été de la contribution des cégeps, la vie intellectuelle au Québec aurait été bien pauvre, tragiquement pauvre au cours des cinquante dernières années.

Le cégep, à la croisée des chemins, par Georges-Rémy Fortin

La première version de cet article a paru dans la revue en ligne BIOS.

L’auteur de cet article qui enseigne la philosophie depuis dix-sept ans au cégep Bois-de-Boulogne, nous livre son point de vue sur le réseau collégial à travers l’évocation de dialogues avec un professeur de philosophie au cégep de Gaspé, l’abbé Ladislas Pordan, d’origine hongroise. L’auteur résume quelques étapes de son évolution philosophique à partir de sa relation avec Pordan, de ses propres études au cégep jusqu’à son expérience concrète de la pédagogie, au fil de ses années d’enseignement.

Figures marquantes de notre histoire - Jean Talon (1626-1694)

La troisième grande rencontre sur l’histoire de la Nouvelle-France de la série « Figures marquantes de notre histoire », avec l’historienne Catherine Ferland, et intitulée « Jean Talon (1626-1694) », aura lieu le mercredi 7 novembre 2018 à 19 h à l’Auditorium de la Grande Bibliothèque, à Montréal. Cette série de conférences, qui vise à faire connaître les grandes figures de notre histoire, ces femmes et ces hommes qui dans divers domaines d’activités ont apporté une contribution significative au développement et au rayonnement de notre nation, est réalisée par la Fondation Lionel-Groulx de concert avec BAnQ et MAtv, et avec le soutien de plusieurs partenaires. Les rencontres sont animées par l’historien Éric Bédard. Pour plus d’information, vous êtes priés de consulter la page suivante.

Ville

Nouvelles du Colloque Ville intelligente/Ville organique

Les villes, visage des nations. Erreurs d’hier, à éviter demain, par Jean-Pierre Bonhomme

Voici, sur les villes du monde et celles du Québec en particulier, un témoignage prophétique, celui d’un penseur, Jean-Pierre Bonhomme, qui, au cours d’une longue carrière au journal La Presse, en tant que spécialiste de la scène municipale et de l’environnement, a pu mettre son idéal de beauté à l’épreuve des réalités économiques et politiques. Il a par exemple corrigé les épreuves d’un livre, La Solution, où, en 1970, René Lévesque proposait la propriété collective du sol urbain. (Partie des Actes du colloque Ville intelligente/Ville organique, tenu à Thetford Mines les 27 et 28 septembre 2018).

Le tour d’esprit préalable à une politique du génie des lieux, par Alexandre Poulin

 Le génie des lieux, cette réalité mystérieuse, non quantifiable est à l’origine de bien des monuments et des villes qui attirent pèlerins et touristes aujourd’hui autant qu’hier. Au point qu’il faut se demander si la grande architecture est possible hors de la reconnaissance et du respect de l’esprit des lieux. Prenant comme modèles deux œuvres littéraires, dont Cet été qui chantait de Gabrielle Roy, Alexandre Poulin évoque la sensibilité nécessaire à la participation à l’esprit des lieux. (Partie des actes du colloque Ville intelligente/ Ville organique.)

Histoire

Le procès de Louis Allain, pionnier acadien oublié, par Pierre Biron. Première partie. Deuxième partie.

Notre collaborateur, le docteur Pierre Biron, évoque ici la figure d’un de ses ancêtres, Louis Allain, un Acadien coloré dont la vie fourmille de péripéties. Il s’attarde particulièrement à ses nombreux démêlés avec les autorités françaises, qui culminent lors d’un procès fameux qui eut lieu à Québec en 1706. Louis Allain eut de nombreux descendants, dont certains se sont illustrés : l’écrivaine Antonine Maillet, le juge de la Cour suprême Michel Bastarache et Benoît Martin, médecin et fondateur de l’hôpital de Maria, en Gaspésie. 

Santé

Quelques généralistes inspirants - par leur pratique, leur militantisme, leurs écrits, par Pierre Biron

Des praticiens de premier recours peuvent aussi être écrivains, humanistes, militants. Leurs blogues, leurs engagements sociaux, leurs livres font la critique d’une médecine technicisée et bureaucratisée qui perd ses points de repère. Ces généralistes éloquent et témoins privilégiés de la vie y affirment ainsi leurs convictions personnelles. Ils pratiquent et promeuvent une médecine de soins primaires mieux valorisée, humanisée, et exercée avec retenue dans ses interventions techniques.

Revues

Le Verbe, revue catholique québécoise, par Stéphane Stapinsky

Pour publier aujourd’hui au Québec une revue catholique, il faut une certaine audace, dont ne sont assurément pas dépourvus les membres de l'équipe du Verbe. Une présentation impeccable et professionnelle; un contenu des plus variés, qui fait une place aux grandes questions de toujours et puise dans le passé pour mieux comprendre les réalités du présent. Voilà des gages de succès pour une revue d’idées. Le Verbe : un petit miracle de fraîcheur et d’originalité artistique au milieu de l’ennuyeuse uniformité de notre univers médiatique.

Les îlots de l'Agora

Ilot Louis Valcke, par Stéphane Stapinsky

Consacré à ce grand spécialiste de la philosophie de la Renaissance et en particulier de la pensée de l'humaniste Pic de la Mirandole : de nouveaux documents y sont ajoutés régulièrement.

Ilot Lucien Vachon, par Stéphane Stapinsky

Cet îlot traite de la carrière et des idées d'une figure marquante de notre vie intellectuelle. Il s'agit de Lucien Vachon, théologien réputé, premier doyen de la Faculté de théologie de l'Université de Sherbrooke, qu'il a dirigée durant plus de vingt ans. Du contenu y est ajouté en permanence.

 

Appel aux dons

Nos objectifs

Le souhait de la plupart de nos donateurs est d’assurer la durée et le progrès de notre œuvre. C’est aussi le premier but de la Société des amis de l’Encyclopédie de l’Agora. Regret souvent entendu : trop d’initiatives heureuses restent sans lendemains au Québec.

Grâce à des dons généreux de la dernière heure nous avons dépassé notre objectif de l’an dernier. Il était de 20,000 $, il sera de 25,000 $ cette année. Les besoins croissent encore plus vite.

1) L’Encyclopédie de l’Agora et les divers sites qui s’y rattachent demeurent l’essentiel de l’oeuvre. Des mises à jour s’imposent.
2) La nouvelle Lettre de l’Agora exigera plus de travail
3) Nos vacances furent longues cette année. Nous avons pu jeter les bases d’un important colloque. Nous espérons en tirer des revenus, mais il nous faut d’abord en assurer le démarrage.

 ____________________________________

 

Coordonnées

 

Abonnement ou désabonnement: http://lalettredelagora.org/

Questions ou commentaires: editeurs@agora.homovivens.org

L´Encyclopédie de L'Agora

190 chemin Corey

Ayer's Cliff (Québec)

 J0B 1C0 Canada