Archives

 

 La Lettre de L'Agora, Vol. 11 no 1, 9 septembre 2018

Vol. 11 No1 Rentrée, Chateaubriand, Ville, Désir, Dieu, Fin du pétrole

Politique. Veiller autrement sur les villes et la nation. Nous mettons aujourd’hui l’accent sur les fins de même que sur l’inspiration et l’information nécessaires pour les atteindre.

Les fins : l’accomplissement des êtres humains. Se soucier des petits vaisseaux sociaux qui, à l’image de ceux qui relient le foie à l’organisme, renforcent le sentiment d’appartenance et favorisent la résilience. Assainir les écoles soit, mais les embellir aussi, en faire des oasis pour que les enfants s’y rendent avec plaisir, comme des oiseaux migrateurs. Actions subtiles, aussi importantes que les actions chiffrables portant sur les moyens.

L’inspiration. Orientée vers les fins. À distinguer de la motivation, qui vise des objectifs comme battre un record. Les deux sont nécessaires, mais nous avons besoin d’un supplément d’inspiration. C’est la raison d’être de notre Charte de la ville intelligente.

L’information. Combiner le suivi de l’actualité avec le recul nécessaire pour la valider et l’interpréter. Tâche de plus en plus difficile. Hors de la portée des partis politiques? Ils font du cabotage. Nous les invitons à prendre le large, sans perdre de vue les ports de la rive.

Appel aux dons

Plus que jamais nous avons besoin du soutien financier de nos lecteurs et amis pour continuer de naviguer en haute mer.

Table des matières

 

Appel aux dons - La campagne 2018-2019

Actualité

Ville 1

Ville 2

Grandes questions

Santé

Les îlots de l'Agora

Appel aux dons - La campagne 2018-2019

Campagne 2018-2019

Pour faire un don

Nos objectifs

Le souhait de la plupart de nos donateurs est d’assurer la durée et le progrès de notre œuvre. C’est aussi le premier but de la Société des amis de l’Encyclopédie de l’Agora. Regret souvent entendu : trop d’initiatives heureuses restent sans lendemains au Québec.

Grâce à des dons généreux de la dernière heure nous avons dépassé notre objectif de l’an dernier. Il était de 20,000 $, il sera de 25,000 $ cette année. Les besoins croissent encore plus vite.

  1. L’Encyclopédie de l’Agora et les divers sites qui s’y rattachent demeurent l’essentiel de l’oeuvre. Des mises à jour s’imposent.
  2. La nouvelle Lettre de l’Agora exigera plus de travail
  3. Nos vacances furent longues cette année. Nous avons pu jeter les bases d’un important colloque. Nous espérons en tirer des revenus, mais il nous faut d’abord en assurer le démarrage.

Twitter: nous avons passé le cap, en septembre, des 1700 abonnés à notre compte.

Nous vous invitons à prendre connaissance de notre choix de nouvelles du jour et à vous abonner à notre compte Twitter. Au cours des prochaines semaines, nous accorderons une attention toute particulière à la thématique des villes intelligentes.

Merci à Stéphane Stapinsky qui accomplit cette tâche si nécessaire.


Abonnement

Vous avez reçu cette lettre d'un ami ?  Cliquez ici pour vous y abonner et pour trouver les archives de la Lettre

De nombreux bénévoles participent à cette Lettre. Complétez leur générosité par un don. Sur les sites commerciaux, le téléchargement de plusieurs de nos documents pourrait coûter jusqu’à 20 $ pièce. Nous vous en offrons plus d'une vingtaine dans cette Lettre, dans un ensemble cohérent qui ajoute à leur sens.

Dons, par Internet ou par la poste

__________________________________________________________________________________ 

Actualité

Une rentrée désenchantée, par Jacques Dufresne

«Plusieurs romanciers se demandent si les existences humaines ne sont pas en train de se dissoudre dans la lumière de nos écrans.»

Le 250e anniversaire de naissance de François-René de Chateaubriand, par Marc Chevrier

Saint-Malo a donné naissance à deux figures illustres : Jacques Cartier, « découvreur » du Canada, et François-René de Chateaubriand, qui a chanté l’Amérique, en particulier la Nouvelle-France, comme nul autre dans les lettres françaises. Né le 4 septembre 1768 dans la ville où il demanda à être enterré face à la mer, ce précurseur inspiré du romantisme, en qui le critique Sainte-Beuve a salué un « nouvel Homère », a laissé une œuvre considérable, chatoyante et contrastée.

Désir, Dieu, religions, par Jacques Dufresne

Prêtres pédophiles! Est-ce la fin de l’Église catholique? Avant d’en conclure que cette crise marque l’agonie d’une histoire de 2000 ans, il faut noter qu’il s’agit là justement d’une histoire : celle du rapport au corps, étroitement reliée à celle de la Grèce antique et de l’Empire romain. Voici une fresque évoquant divers aspects de cette histoire de même que des perspectives pour l'avenir.

Confortable avance du Québec pour la consommation de médicaments, par Pierre Biron

Belle question pour un débat des chefs. Au Canada, la dépense moyenne par personne en pharmacie est de 656 $, pour un total national de 22 892 M$ (population 34,9 M). Québec arrive premier, 820,60 $ par personne dépensés en pharmacie. Tous produits confondus, nous remportons la palme avec des dépenses de 29,6 % plus élevées que la moyenne.

Clean Disruption : l'élimination du pétrole par le marché ?, par Jacques Dufresne

Voici une vidéo qui, même s’il s’avérait qu’elle ne contient qu’une part de vérité, soulève des questions qui devraient être au cœur de l’actuelle campagne électorale, au cœur également de la réflexion sur le développement urbain. Pour des raisons strictement économiques, les progrès du solaire combinés avec ceux du numérique et du stockage de l’électricité provoqueraient en quelques années la désuétude du pétrole et du charbon. Mais par les temps médiatiques qui courent qui croire, que croire et selon quels critères?

Voir « Rouges », 150 ans après le Dominion de 1867

Ce colloque universitaire, organisé entre autres par notre collègue Marc Chevrier, a eu lieu les 26 et 27 octobre 2017 à l'Université du Québec à Montréal. On retrouve sur YouTube l'intégralité des interventions des participants.

Figures marquantes de notre histoire - Louis Hébert (1575-1627) et Marie Rollet (1580-1649)

La première grande rencontre sur l’histoire de la Nouvelle-France de la série « Figures marquantes de notre histoire », avec l’historien Jacques Mathieu, et intitulée « Louis Hébert (1575-1627) et Marie Rollet (1580-1649) », aura lieu le mercredi 12 septembre 2018 à 19 h à l’Auditorium de la Grande Bibliothèque, à Montréal. Cette série de conférences, qui vise à faire connaître les grandes figures de notre histoire, ces femmes et ces hommes qui dans divers domaines d’activités ont apporté une contribution significative au développement et au rayonnement de notre nation, est réalisée par la Fondation Lionel-Groulx de concert avec BAnQ et MAtv, et avec le soutien de plusieurs partenaires. Les rencontres sont animées par l’historien Éric Bédard. Pour plus d’information, vous êtes priés de consulter la page suivante.

Ville 1

Un rendez-vous incontournable

Ville intelligente | Ville organique : Colloque national à Thetford Mines (27-28 septembre 2018-)

Les préparatifs vont bon train en vue du colloque national qui se déroulera au Centre des congrès de Thetford les 27 et 28 septembre prochain sous le thème Ville intelligente | Ville organique. Organisée conjointement par la Corporation de développement communautaire (CDC) des Appalaches et l'Association des amis de l'Encyclopédie de l'Agora, cette rencontre favorisera la réflexion sur le développement des villes et villages, la réflexion sur un développement désirable à l'heure des villes intelligentes, des villes où l'innovation technologique ouvre des perspectives nouvelles à un enjeu qui est intemporel.

Afin d'en savoir plus (programme, etc.) et de vous y inscrire, vous êtes priés de visiter cette page.

Pour une ville vraiment intelligente, par Jacques Dufresne

Ville intelligente ! On semble tenir pour acquis, avant toute réflexion, y compris parmi nos décideurs politiques, que cette expression à la mode ne peut avoir qu’un sens : ville branchée. Tout le monde comprend, certes, qu’il s’agit d’une ville branchée, mais la réflexion la plus élémentaire fait surgir cette question fondamentale : le branchement confère-t-il l’intelligence ? Suffit-il que je me branche pour devenir intelligent ? Il en est de même pour ma ville. Ne sommes-nous pas ici dans l’ordre des moyens plutôt que dans celui des fins ? Branché, mais sur quoi, en vue de quoi ? Sur l’État central ou sur la population de la ville, en vue de veiller sur les gens ou de les sur veiller, de les distraire ou de les instruire ? N’est-ce pas sur cette question des fins qu’il faut d’abord se pencher?

Charte de la ville intelligente

Ce projet sera au cœur du colloque Ville intelligente/Ville organique qui aura lieu à Thetford Mines les 27 et 28 septembre 2018. Les participants seront invités à proposer des amendements, des articles nouveaux ou de simples commentaires qui pourront devenir des annexes du document. Le deuxième jour du colloque, le projet sera soumis à la discussion à l’occasion d’ateliers et d’un panel en assemblée générale.

Mon cher petit village, par Stéphane Stapinsky

« Ce sentiment de beauté et d’harmonie apparaît, en ce qui me concerne, lorsque je visite certains villages de l’Estrie : Knowlton, Sutton ou Chéribourg (ce projet de maisonnettes dispersées dans les bois à proximité du Mont Orford, conçu dès 1967par l’architecte Camille Garant, et toujours très habité et très recherché). Tous ces lieux ont su garder la beauté de leur origine, sans qu’on sente qu’il s’agit d’un décor dressé pour les touristes.»

Quand un ministre anglais nous parle de la beauté, par John Hayes

« Croire qu’un ministre ne devrait pas oser parler de beauté, c’est supposer que la beauté est au-delà de la politique ou peut-être que la politique est en-dessous de l’esthétique. C'est cette idée fausse que je veux réfuter ce soir. » 

Ville 2

En prévision du colloque de la fin du mois, il nous a semblé pertinent de vous présenter à nouveau le dossier sur la ville publié dans notre Lettre de mars.

La ville dans tous ses états, par Andrée Mathieu

Une revue de la dynamique urbaine à la lumière de la pensée complexe des systèmes vivants. Henri Laborit y est à l’honneur, de même que James Gleick. Le monde vivant, on le sait, est composé de réseaux emboîtés dans des réseaux toujours plus complexes, au sein desquels, entre les différents niveaux d’organisation, les relations se présentent sous forme de cycles ou de boucles fermées. Grâce à ces rétroactions, la vie apprend, elle s’adapte et s’« auto-organise », ce qui a fait écrire à James Gleick, auteur de La théorie du chaos, cette merveilleuse formule à laquelle aucune traduction ne saurait rendre justice : « Life learned itself into existence ». Une communauté vivante est toujours une communauté d’apprentissage.

Pour un ministère de l’aménagement, de l’architecture et de l’urbanisme au Québec, par Jacques Dufresne

« Il n’y a pas beaucoup d’urbanistes en titre et en prééminence au Québec car le Gouvernement du Québec (qui est souverain en la matière) n’a pas créé de Ministère de l’aménagement, de l’architecture et de l’urbanisme… Nous n’avons pas nos Haussmann… Selon moi il nous en faudrait. Nous ne sommes pas suffisamment passés aux actes en ce domaine. Il eût fallu que nous nous intéressions à la Beauté et à l’Ordre. Le ministère des Transports n’est en réalité qu’un ministère des autoroutes. Et le ministère des Affaires municipales s’occupe des subventions à donner aux maires, petits et grands. » 

Réflexions sans ordre concernant la ville

Table des matières

Au commencement étaient les cimetières

La ville instantanée

Le bidonville poétique

Le feu sacré de la ville

La ville et le sens du lointain  

Quelques classiques de l'urbanisme

Table des matières

Les origines et la mort des villes, par Jean Robert

Styles et formes du développement urbain, par Jean Proulx

Fustel de Coulanges, les villes, incarnations des croyances

Patric Geddes ou l’évolution des villes

Lewis Mumford ou la cité écologique

Le Corbusier ou la ville rationnelle

Murray Bookchin ou l’humanisation de l’écologie

Jane Jacobs, idées neuve, vieux immeubles

Luc Bureau, la ville se juge aux pas oubliés du promeneur

Christopher Alexander, regard sur l’insaisissable

Quelques initiatives d'avant-garde concernant les villes

Voici quelques initiatives d’avant-garde sur les villes. Plusieurs d’entre elles sont consacrées à des questions philosophiques, une conception du bonheur, par exemple, ou une vision responsable de l’avenir. On note que la plupart de ces sites sont à l’origine de mouvements, nationaux et internationaux, auxquels bien des villes adhèrent, alors qu’aucun État ne le fait. Faut-il en conclure que lorsque les fins sont en cause, plutôt que les moyens, les gens misent plus sur les villes que sur les États pour en vivre?

Table des matières

La cité rationnelle, la cité organique

Respect ou dépassement des limites

Le projet Google/Toronto

Les villes résilientes

La ville lente

Villes en transition

Vivre en ville

Croquarium

Grandes questions

Le désespoir aujourd'hui, par Pierre-Jean Dessertine

Le désespoir est donc l’indice tangible par excellence de notre finitude. À ce titre il est le seul sentiment qui n’est pas susceptible de culture – tout simplement parce que, dans les deux sens que peut prendre l’expression, il n’a pas d’avenir : il nie les possibilités d’avenir et il ne saurait s’installer durablement. Quand il semble y avoir une culture du désespoir, n’est-ce pas toujours œuvre de faussaire? 

Santé

Des généralistes témoignent. Leurs écrits et leurs engagement sociaux sont à découvrir, par Pierre Biron

Des praticiens de premier recours peuvent aussi être écrivains, humanistes, militants. Leurs blogues, mouvements et livres font la critique d’une médecine technicisée qui perd ses points de repère. Le docteur Pierre Biron nous présente quelques-uns de ces esprits libres face à l'orthodoxie dominante et aux lobbies. 

Les îlots de l'Agora

Ilot Louis Valcke, par Stéphane Stapinsky

Consacré à ce grand spécialiste de la philosophie de la Renaissance et en particulier de la pensée de l'humaniste Pic de la Mirandole : de nouveaux documents y sont ajoutés régulièrement.

Ilot Lucien Vachon, par Stéphane Stapinsky

Cet îlot traite de la carrière et des idées d'une figure marquante de notre vie intellectuelle. Il s'agit de Lucien Vachon, théologien réputé, premier doyen de la Faculté de théologie de l'Université de Sherbrooke, qu'il a dirigée durant plus de vingt ans. Du contenu y est ajouté en permanence.

 

Appel aux dons

Nos objectifs

Le souhait de la plupart de nos donateurs est d’assurer la durée et le progrès de notre œuvre. C’est aussi le premier but de la Société des amis de l’Encyclopédie de l’Agora. Regret souvent entendu : trop d’initiatives heureuses restent sans lendemains au Québec.

Grâce à des dons généreux de la dernière heure nous avons dépassé notre objectif de l’an dernier. Il était de 20,000 $, il sera de 25,000 $ cette année. Les besoins croissent encore plus vite.

1) L’Encyclopédie de l’Agora et les divers sites qui s’y rattachent demeurent l’essentiel de l’oeuvre. Des mises à jour s’imposent.
2) La nouvelle Lettre de l’Agora exigera plus de travail
3) Nos vacances furent longues cette année. Nous avons pu jeter les bases d’un important colloque. Nous espérons en tirer des revenus, mais il nous faut d’abord en assurer le démarrage.

 ____________________________________

 

Coordonnées

 

Abonnement ou désabonnement: http://lalettredelagora.org/

Questions ou commentaires: editeurs@agora.homovivens.org

L´Encyclopédie de L'Agora

190 chemin Corey

Ayer's Cliff (Québec)

 J0B 1C0 Canada